Comment choisir un bois pour raquette

Voici quelques conseils pour bien choisir votre bois pour raquette de tennis de table. Tout d’abord, il ne faut pas perdre d’esprit les principales caractéristiques d’un bois et qui sont :

La rapidité

La rapidité d’un bois est principalement liée à la rigidité du complexe formé par la palette (ensemble de plis) et le manche. Plus l’ensemble est dense et rigide et plus le bois est rapide. Il est cependant les sensations de toucher de balle (soft/medium/hard) peuvent varier selon les essences utilisées.
Voici un exemple qui illustre la notion de vitesse du bois selon sa dureté : Si vous lancez une balle du ping-pong sur un sol carrelé, la balle rebondira à une certaine hauteur. Si vous lancez maintenant à force égale, la même balle de ping-pong sur un sol recouvert de moquette, le rebond de la balle sera beaucoup plus faible que précédemment. La surface tendre de la moquette aura absorbée l’énergie de la balle comme l’aurait fait un bois tendre.

Le contrôle

Le contrôle est souvent inversement proportionnelle à la rapidité et il est assez subjectif car difficilement quantifiable. Si l’on évoque les notions de confort, d’aisance et donc de plaisir, il est surtout lié à l’expérience du joueur et à son niveau de pratique. Plus les plis du bois sont durs, moins le contrôle est élevé mais plus il est rapide. Les fabricants de matériels de tennis de table combinent parfois des plis durs et tendres pour équilibrer ces deux caractéristiques.
Si vous êtes débutant, mieux vaut choisir un bois dont la palette est essentiellement constituée de plis tendres. C’est un type de bois défensif, c’est à dire lent mais avec beaucoup de contrôle.

Le Poids

Certains joueurs préfèrent les bois légers pour leur maniabilité, d’autres les bois plus lourds. Il n’y a que très peu de lien de cause à effet entre le poids et la rapidité. En revanche, il est important de noter que ce qui modifie la perception de ce poids, c’est l’équilibre de la raquette, en d’autres termes la position du centre de gravité. Un bois dont le manche est évidé aura tendance à impliquer un déplacement du centre de gravité vers la tête de la raquette. Si en plus vous utilisez des revêtements épais (en 2,2 mm par exemple), qui plus est à mousse dure (ce qui accentue leur poids), vous aurez alors une désagréable sensation de déséquilibre vers l’avant sans en tirer aucun bénéfice en termes de rapidité.

La forme du manche

Généralement il existe plusieurs formes de manches :
Bois à manche concave Bois à manche concave
Le manche concave : C’est le manche le plus populaire, concave au centre
Bois à manche droit Bois à manche droit
Le manche droit : C’est un manche de largeur uniforme
Bois à manche anatomique Bois à manche anatomique
Le manche anatomique : C’est un manche concentré vers le milieu, c’est aussi un manche très répandu
Bois à manche porte plume (japon) Bois à manche pour prise porte plume japonaise
Le manche pour prise porte plume (japonaise) : La poignée est longue et étroite. Elle dispose d’un bloc de liège sur le dessus pour une prise sûre et plus confortable.Il y a aussi une fine couche de liège sur la face arrière
Bois à manche prise porte plume (chine) Bois à manche pour prise porte plume chinoise
Le manche pour prise porte plume (chinoise) : Le manche est conique et plutôt court

Le manche concave présente une extrémité inférieure évasée, ce qui permet de conserver une excellente prise en main en toute circonstance, notamment en fin de geste lorsque la raquette a tendance à s’échapper de la main (en fin de topspin revers par exemple).

Le manche anatomique présente un renflement dans sa partie centrale, ce qui permet d’avoir une grande surface de contact entre la paume de la main et le bois, ainsi qu’une très bonne prise en main, notamment pour ceux qui ont de grandes mains.

Le manche droit est quant à lui particulièrement apprécié par les défenseurs qui tournent souvent leur raquette entre chaque coup, mais aussi par tous ceux qui ont une prise en main très relâchée.

Pour bien choisir son bois deux facteurs sont à considérer : le style et le niveau de jeu.

En ce qui concerne le style de jeu, il est évident qu’un défenseur ne jouera pas avec la même raquette qu’un attaquant :

  • Offensif/agressif, offensif/variable, offensif/contrôle qui vous procurent puissance, énergie, rapidité et accélération de balle, avec des placages centraux en carbones, balsa, hinoki et placages extérieurs durs.
  • Allround/actif et allround/contrôle vous permettront plus de précision et de sécurité, un bon toucher de balle, une excellente maîtrise et un excellent contrôle.
  • Défensif/précis et défensif/variable, assurent un contrôle de balle maximum, des sensations accrues, sérénité et sûreté dans les échanges.

Avec placages extérieurs tendre et des plis centraux en balsa et essences de bois tendre également. Vous trouverez tous types de placages et autres essences de bois, centraux et extérieurs en balsa, carbone, kevlar, hinoki, fibre de verre etc…

Selon niveau de jeu, la combinaison bois/revêtement sera différente et doit rester en adéquation avec la capacité du sportif. Il est utile de se faire conseiller, par son entraîneur par exemple, qui pourra vous orienter vers des choix adaptés. Il faut aussi essayer ! Le choix d’un bois découle aussi d’une sensation très personnelle. Le choix de la forme du manche : concave, anatomique, droit, conique, porte plume chinois ou japonais, doit répondre aux sensations et préférences que vous recherchez.  

Quelques règles générales des caractéristiques d’un bois sur le contrôle et la vitesse. Il existe d’autres facteurs qui interviennent comme les essences de bois utilisées.

Caractéristiques Vitesse Contrôle
Epaisseur Epais Mince

↗ ↘

↘ ↗

Poids lourd (contre plaqués) léger (bois africains)

↗ ↘

↘ ↗

Nombre de plis (à épaisseur égale) peu de plis (de 1 à 3) beaucoup de plis (de 5 à 7)

↗ ↘

↘ ↗

Rigidité (résistance à la flexion) Rigide souple

↗ ↘

↘ ↗

Les stratégies de jeu au tennis de table donnent lieu à des choix de bois différents

  • DEFDéfense « traditionnelle » (généralement en base coupée) en coup droit et revers loin de la table.utilisation quasi systématique d’un revêtement spécial « antispin » (très lent à surface lisse) ou « picots longs » (extérieurs) d’un côté, associé à un revêtement type « backside » (picots intérieurs) : < 1,6mm.
  • DEF+Défense « moderne », c’est-à-dire un jeu DEF avec des contre-attaques soudaines généralement en frappes ou topspin coup droit. utilisation quasi systématique d’un revêtement à picots longs (extérieurs) d’un côté, associé à un revêtement type « backside »: 1,6 à 1,8 mm, voire 2,0 mm selon le niveau du joueur.
  • ALL-Jeu passif à base de poussettes et de blocs, près de la table, avec de très rares coups offensifs plutôt en frappes.généralement, utilisation des deux revêtements type « backside » (picots intérieurs) : 1,6 à 1,8 mm. utilisation possible d’un revêtement spécial type « picots extérieurs » ou « antispin ».
  • ALLJeu polyvalent, plutôt près de la table, privilégiant la tenue de balle, le placement, les variations d’effet. L’objectif est de faire commettre la faute à l’adversaire.généralement, utilisation des deux revêtements type « backside » (picots intérieurs) : 1,6 à 2,0 mm.
  • ALL+Jeu polyvalent et précis, plutôt près de la table, en blocs et contre-initiatives. Le placement, les variations d’effet et les variations de rythme sont autant d’armes pour obtenir des balles faciles à conclure principalement en coup droitutilisation des deux revêtements type « backside » (picots intérieurs): 1,8 à 2,0 mm.
  • OFF-Jeu offensif en variations de rythme et d’effet, le plus souvent à mi–distance.Le topspin est alors très utilisé, mais de manière sûre, avec des trajectoires courbes. utilisation des deux revêtements type « backside » (picots intérieurs) : 1,8 à 2,0 mm. OFF Jeu offensif complet, mêlant jeu rapide à la table et variations de rotation à mi-distance. Les topspin sont variés et souvent puissants, les blocs sont appuyés, le joueur est particulièrement mobile. utilisation des deux revêtements type « backside » (picots intérieurs) : 2,0 à 2,2 mm.
  • OFF+Jeu très offensif où la prise de risque est le maître mot.Le joueur évolue prioritairement près de la table, tout en vitesse, avec tops frappés, blocs et frappes très appuyés. utilisation des deux revêtements type « backside » (picots intérieurs) : 2,0 à 2,2 mm. utilisation possible d’un revêtement à picots courts (extérieurs) côté revers.

3 COMMENTAIRES

Laisser une réponse