Comment développer une foulée efficace

améliorer sa foulée à la course à pied La question d’optimiser sa foulée traverse l’esprit de tous les coureurs et comme dans la plupart des disciplines sportives, la recherche d’efficacité rejoint celle d’économiser l’énergie dépensée. En course à pied, il est important d’avoir une foulée légère et dynamique et d’éliminer les gestes parasites. Le coureur passe une bonne partie de la course propulsé au-dessus du sol grâce à une suite de mouvements qu’il est parfois bon de prendre le temps d’analyser. J’expliquais dans l’article comment amélioré l’efficacité de votre foulée à quel point il peut être important de faire appel à un regard extérieur pour analyser sa propre foulée.

Les exercices pour améliorer la foulée

  Un travail alliant tonicité et souplesse s’avère très efficace pour améliorer la foulée. Ainsi, grimper des escaliers et exercices de sautillement avec élévation des genoux permet d’améliorer la tonicité du corps. Le renforcement musculaire notamment au niveau des abdominaux et des mollets est également conseillé et certains coureurs s’entrainement à grimper des cotes sur de courtes distances pour se renforcer musculairement. Les exercices basés sur des foulées bondissantes, les talons fesses et les montées de genoux sont à privilégier pour arriver à une foulée plus efficace.  

Apprendre à s’économiser

Lorsque l’on débute en course à pied, mieux vaut adopter une foulée légère et un rythme permettant d’économiser l’énergie. Sur des distances plus longues votre foulée doit être plus rasante. Les gestes parasites, comme le balancement des bras de gauche à droite ou les poings serrés, consomment inutilement de l’énergie. Apprenez à les supprimer. Pensez à relâcher les épaules et à maintenir votre buste droit. La réception peut se faire sur le milieu du pied et dans ce cas le talon ne fait effleurer le sol. Le coureurs spécialisés dans la course de vitesse se réceptionnent d’avantage sur l’avant du pied ce qui leur permet de se propulser plus vite. Il arrive que des coureurs de longues distances se réceptionnent plutôt sur l’arrière du pied. Voici mes principaux conseils, et de votre côté quels sont les vôtres ?    

Laisser une réponse