Des tables de ping-pong de glace

La sculpture sur glace est un art éphémère délicat où l’opportunité de jouer avec la matière donne lieu à des moments magiques pour les petits et les grands. Ping Pong sur Glace

Ces œuvres éphémères sont généralement créées en un temps record. Lors du festival de glace de Hunter (Hunter Ice Festival) de 2012 on a pu découvrir des insectes géants, des jeux d’échec et … des tables de ping-pong.

Suscitant l’utilisation de différentes techniques, il donne lieu à des événements grandioses qui rassemblent des artistes qui viennent des quatre coins du monde.

Table de ping pong scultée dans la glaceUne table de ping-pong sculptée dans la glace

Avant de pouvoir la sculpter, la glace doit être de très bonne qualité. Elle doit posséder un haut degré de transparence. Pure et dure, elle doit contenir le moins de bulles d’air possible et ne pas être fissurée.

Table de ping pong scultée dans la glace

Les sculpteurs utilisent deux techniques principales dans la constitution de leurs œuvres, le « collage » et le « dégrossissage ». La première technique consiste à joindre deux blocs que l’on « colle » en versant de l’eau, sur la jointure, qui gèle instantanément. La seconde permet, à l’aide de tronçonneuses et de scies à main, de donner la forme générale de l’œuvre. Enfin, les artistes réalisent à l’aide de foreuses, visseuses et autres burins, les détails au moyen de fines lignes découpées dans la glace. Cet art éphémère trouverait ses origines dans une tradition de plusieurs siècles, en Manchourie ou l’hiver est particulièrement rude. C’est au milieu de la dynastie des Ming (1368 – 1634) que cette pratique auraient vu le jour à des fins utilitaires grâce aux pêcheurs travaillant la nuit. En effet, ces derniers qui creusaient des trous dans la glace avaient besoin de les éclairer et par le biais de bougies placées dans une cavité creusée dans un bloc de glace pour protéger la flamme du vent. Les commerçants pauvres de la ville ont utilisé, par après, la même technique pour illuminer leurs vitrines et attirer les clients. Un nouvel art est né.

Le reportage réalisé pour l’occasion (en anglais)
 

Laisser une réponse