Emploi et tennis de table

La nouvelle instance fédérale sur la « gestion prévisionnelle des emplois et compétences » du secteur emploi/formation de la F.F.T.T. vient de publier les premiers résultats d’une enquête effectuée avec l’aide des ligues et des comités départementaux sur une période entre novembre 2002 et février 2003, sur l’emploi salarié dans le tennis de table. « Les résultats posent plus de questions qu’ils n’apportent de réponses, constate Gilbert Liégeois, vice-président emploi-formation-recherche ». En effet, l’enquête réalisée fait apparaître un total de 1000 emplois, dont :
  • 80% à temps plein et
  • 20% à temps partiel.
« A ce niveau d’emplois, on peut dire que notre discipline s’est effectivement professionnalisée, dans le sens où elle utilise à tous les échelons les compétences de salariés » se félicite Nicolas Barbeau, responsable de l’ Institut Fédéral de Formation (IFF).
  • 73% des emplois concernent les clubs,
  • 17% les comités,
  • 8% les ligues et
  • 2% la FFTT.
Soit 1000 emplois pour 186265 licenciés ce qui représente environ 5,36 salariés pour 1000 licenciés. La relative jeunesse des emplois salariés et la fragilité des postes créés.  » Il faut être prudent quand on utilise le terme de professionnalisation. En effet, plus de la moitié des postes ne sont encore que des emplois aidés, notamment grâce au dispositif emploi-jeune (507 emplois répertoriés actuellement). La professionnalisation est donc réelle mais encore fragile car nous n’avons pas d’informations fiables sur la pérennisation de ces postes […] » Articles connexes : Les emplois du tennis de table Les types de contrats de travail sportifs Devenir sportif de haut niveau

1 commentaire

  1. Bon jour et félicitation pour LA PROMOTION DU TENNIS DE TABLE ET LA FORMATION DES TECHNICIENS.Cependant est ce que les formations sont ouverts a tout le monde qui souhaite se former ou se perfectionner en la matière?
    je vous remercie
    cordialement
    Edem’s dany price

Laisser une réponse