Origines du tennis de table

Origines du tennis de table

Sport de raquettes très populaire également connu sous l’appellation ping-pong, le tennis de table est resté pendant longtemps une activité de loisir. Depuis 1988 il est pourtant devenu un sport olympique. Comment est né le tennis de table et qu’est ce qui lui a permis de se développer au point de devenir l’un des sports de raquette les plus pratiqués au monde ? L’histoire du tennis de table n’est pas banale et mérite qu’on s’y attarde.

Apparition du tennis sur gazon

Plus de 400 ans après la création du jeu de Paume en France, le tennis en devient une adaptation anglaise.

Naissance du "Tennis d'intérieur"

L’idée de jouer au tennis à l’intérieur nait lors de soirées mondaines en Angleterre.

Adieu balles en Caoutchouc !

Les balles en celluloïd font leur apparition, elles sont alors très petites (2 cm de diamètre) et plus légères.

Nouveaux revêtements pour les raquettes

E.C.Gould est à l’origine des premières raquettes avec picots utilisant du caoutchouc.

Tennis Table Association

Création de l’association tennis de table en Angleterre. 

International Table Tennis Federation

Création de la fédération internationale de tennis de table. 

Le ping pong devient un sport Olympique

Il faudra attendre cette année là pour voir la discipline aux J.O. de Séoul. Les asiatiques dominant la compétition.

La naissance du ping-pong

Le tennis de table naquit vers 1881 dans le milieu de la bourgeoisie anglaise, et ce, quelques années après l’apparition officielle du tennis sur gazon. Ce sport a vu le jour grâce à la volonté des joueurs de tennis de braver les intempéries et de continuer à jouer même en période d’hiver. Il servait également de distraction aux nobles de la classe fortunée anglaise.

Selon les écrits le tennis de table est né de l’initiative d’un chancelier d’Angleterre lors d’un dîner de la haute société anglaise. Ce dernier, en voulant expliquer quelques tactiques du jeu de tennis à ces invités, a disposé des lires sur un autel en guise de filet. Il choisit ensuite un bouchon de champagne comme boule et des boîtes de cigares comme raquettes. La démonstration s’étant révélée très intéressante, elle fut améliorée puis vulgarisée.

En même temps divertissement et sport, le tennis de table était un jeu très simple et amical. Il s’est donc rapidement fait adopter par les classes moins aisées, les prolétaires et les enfants. À l’époque, le jeu se fessait sur de simples tables de salon dont les dimensions n’importaient pas vraiment. Des planches taillées dans du bois servaient de filet et la nature des balles et raquettes ne préoccupait pas non plus.

Une première évolution majeure du sport fut initié par James Gibb. Cet ingénieur anglais rapporta en 1901 de son voyage aux États-Unis la toute première balle de tennis de table fabriquée en celluloïd. Cette balle était beaucoup plus souple, plus petite et plus légère que celle en caoutchouc utilisée jusqu’alors. Ce changement aida à faire basculer le tennis de table dans la catégorie sport plutôt que loisir. Quelques années plus tard, en 1902, le Britannique E.C.Gould amateur du tennis de table conçut la toute première raquette à base de Caoutchouc.

Les premières appellations connues du tennis de table furent variées au travers du temps et des pays : le pin-pon, le pim-pam, et le gossima en France, le takkyu et whiff-whaff au Japon. Ces différentes dénominations sont nées du bruit spécial que fait la balle lorsqu’elle est projetée sur la table par la raquette. Même si elles ont été très tôt retirées de la terminologie officielle, ces dénominations demeurent aujourd’hui encore connues des amateurs du tennis de table.

Naissance des structures officielles

La pratique du ping-pong évolua au fil des ans et en 1897 fut organisé pour la toute première fois un tournoi national en Hongrie. A la fin du 19e siècle, début du 20e les compétitions et tournois se multiplient en Angleterre, en Europe avec des rencontres internationnales. 2 organisations majeures vont ensuite voir le jour : 

  • la “Table Tennis Association” créée en Angleterre en 1921
  • l’IFFT “International Table Tennis Federation” en 1926

La Fédération internationale de tennis de table, dont le premier président fut le Britannique Ivor Montagu va permettre d’organiser des championnats du monde, entre plusieurs pays d’Europe, d’Asie et d’Amérique à Londres.

La fédération française du tennis de table (FFTT) verra le jour en 1927 après ces championnats puis la France participera pour la première fois au Championnat du monde de 1929 à Budapest. Plusieurs autres championnats suivront. En 1950, le tennis de table devient le sport le plus pratiqué en Asie. Le Japon a à cet effet remporté plusieurs championnats du monde entre 1954 et 1959. La domination de l’Asie n’a fait que s’accroître au fils de temps. Le Japon a ainsi connu plusieurs champions du monde lors des jeux de 1956 à Tokyo. Ces derniers se sont démarqués par leurs scores inégalables. Ce fut ensuite la Chine à partir des années 1960 d’apporter son lot de champions. L’essor des Asiatiques au Ping-Pong a été aidé par l’apparition d’un nouveau revêtement sur les raquettes. Ce-dernier va permettre d’apporter une nouvelle dimension dans le jeu notamment grâce à des effets de balle qui n’existaient pas jusqu’ici.

L’essor de la pratique dans le monde

Devenu sport olympique depuis 1988 à Séoul, le tennis de table est un jeu de loisirs et une pratique sportive reconnue mondialement. La création du Pro Tour en 1996 a sérieusement contribué à professionnaliser ce sport. Déjà sous la domination asiatique depuis 1950, il demeura ainsi jusqu’en 1995. Et le Japon marquera une fois encore les esprits avec Wang Liqin qui a été trois fois successivement champion du monde puis numéro un mondial plusieurs années durant.

Le tennis de table a réussi à se faire une place dans tous les pays du monde entier. Il comptait au total plus de 260 millions de joueurs en 2005. La fédération internationale de tennis de table quant à elle compte aujourd’hui parmi ces membres plus de 200 nations inscrites. Ce sport fait aujourd’hui partie du top 5 des sports les plus pratiqués au monde.

En Europe, il a connu plusieurs champions tels que Jean-Michel Saive, Timo Boll et Michael Maze. Chaque année, plusieurs championnats de tennis de table sont organisés partout dans le monde. Un recensement en 2016 a révélé que la France comptait plus de 207 212 joueurs professionnels de tennis de table.