Pourquoi les chinois sont-ils si forts au Tennis de Table ?

Contexte culturel et image du Tennis de Table en Chine

Le tennis de table en Chine est un sport à la fois très populaire et valorisant. Il est pratiqué dans tous les milieux socioculturels (ouvriers, patrons d’entreprises) et à tous les âges comme le  montre notre page  » Ping-pong et mode de vie en Chine « . Le Tennis de Table a cette faculté de créer des liens entre les individus quelque soit  de leurs classes sociales. Globalement, le sport en Chine est une bonne carte de visite et près de 2400 heures de tennis de table serait diffusées à la télévision chinoise. Le tennis de table transcende les individus et  l’ambiance des stades, à elle seule, sufà comprendre l’engouement de ce sport aux yeux de chinois.

tennis table poster chine

La plupart des chinois considèrent le tennis de table comme le sport national, la Chine serait donc au ping-pong ce que les Etats-Unis sont au basket-ball. Aujourd’hui, les pongistes en Chine sont des stars qui roulent en voitures de luxe. Sur un axe plus politique, les propos de Liu Fengyan, vice-président de la Fédération chinoise de tennis de table, laissent songeurs : « On ne peut pas dire que la Chine exerce une domination complète sur le ping-pong […] Il y a dans notre sport d’excellents joueurs étrangers, même si, grâce au travail réalisé par l’Etat, les nôtres obtiennent beaucoup de titres. ». Le tennis de table, d’origine anglaise, serait-il devenu un marché à exploiter et les athlètes nationaux les ouvriers, porteurs de la réussite du pays ? Il fut un temps, le message était tout autre, bien que toujours d’origine politique. Ainsi, dans les années 50, Mao Zedong, avait décidé de faire du tennis de table, un outil d’éducation des masses. « Considérez la balle comme la tête de votre ennemi capitaliste. Tapez dedans avec votre raquette socialiste et vous aurez gagné un point pour la mère patrie », aurait-il dit. Le tennis de table serait-il ancré dans l’inconscient collectif comme l’un des symboles de l’identité chinoise ?

L’éducation

La popularité du sport et la volonté de réussir pousse les jeunes à s’entraîner très tôt. Il arrive parfois que la relative pauvreté soit à l’origine de cette volonté de réussir par le sport.

chine tennis de table enfants

La politique de l’enfant unique poussent elle aussi les parents à mettre tout en ouvre pour la réussite de leur enfant à réussir. Le repérage des jeunes talents à lieu très tôt et le choix d’orienter les enfants vers une carrière sportive engage toute la famille, c’est donc un engagement fort, avec pour objectif la réussite.  

L’entraînement du pongiste chinois

L’entraînement du pongiste en Chine, repose dès le plus jeune âge, sur un travail répétitif poussé (7 heures par jour, 6 jours sur 7), pouvant sembler militaire et dénuer toute forme de plaisir aux yeux de certains d’entre nous. Perçus comme des usines à sportifs en occident, les centres d’entraînement ne laissent guère de place à l’improvisation.

L’entraînement du pongiste Chinois accorde moins de place aux compétitions qu’à l’entraînement. Les enfants de 10 ans s’eînent plusieurs fois par jour mais ne participe à des compétitions qu’une fois seniors. Le nombre d’heures d’entraînement est nettement plus élevé chez les jeunes qu’en France et est ponctué d’une sieste en début d’après midi.  

Pourquoi autant de champions en Chine ?

Il existe environ 100 millions de licenciés en Chine, soit 500 fois plus qu’en France. Il va sans dire que ce nombre de licenciés donne le jour à de nombreux athlètes.

Depuis l’introduction du tennis de table au programme olympique, en 1988, la Chine a remporté 18 des 22 titres. Le classement des meilleurs joueurs mondiaux traduit lui aussi, cette réussite incontestable qu’est le tennis de table pour les chinois. JPC – le-pongiste.com

12 COMMENTAIRES

  1. j pense que cette article sur les Chinois est plutot pas mal j pense que les Chinois sont peut etre forcé de pratiquer se sport qu ils aiment autant de fois par jours car etre champion de Chine n est pas le plus emportant

  2. Qui a raison , nous et notre mode de fonctionnement occidental quant a l education des enfants , ou celui asiatique ? pour info , en france , un enfant de 10 ans detecte qui veut parvenir au haut niveau passe plus de 6 heures par jour dans une salle . seule fifference entre eux et nous , nous faison de l elitisme , tandis que eux selectionne bcp moins les enfants des le plus jeune age .

    • Pas si sûr… En Chine, le système est très centralisé. Ainsi, un jeune enfant avec du potentiel est généralement envoyé en Internat, parfois dès 6 ans, du côté de Pékin ou Shanghai. Une sorte de pôle espoirs national intensif. Mais la Chine n’est pas un pays libre, et encore aujourd’hui, il arrive souvent que le parti se foute éperdument du devenir de ceux qui ne deviendront pas champions, de ceux qui se blesseront ou atteindront un niveau scolaire très faible en sacrifiant tout à une discipline sportive… De la grande majorité, en somme. Nous aussi, en France, nous faisons de l’élitisme, c’est vrai, mais d’ici à dire qu’on est pire qu’en Chine, il y a un pas que je ne franchirai pas, loin de là! 🙂

Laisser une réponse