Quel type de pied avez-vous ?

Lorsque l’on est sportif, bien connaitre sont corps est un élément important pour le pas se blesser et bien s’équiper.  Nous allons décrire les différentes morphologies du pied afin de vous aider à y voir plus clair sur vos pieds et déterminer quels types de chaussures vous conviendrait le mieux.

Types morphologiques des pieds

Les orteils

En position debout, la pulpe des orteils touche le sol, l’avant pied est aligné sur le talon, l’apparence des orteils ainsi que leur longueur dépend de chaque individu. La classification de Lelièvre distingue différents types morphologiques de pieds, certains sont plus exposés à l’ajustement de la chaussure que d’autres. Les cinq morphologies de pieds sont les suivantes :
  • Le pied égyptien (49 % de la population) dont le premier orteil est plus long que le second.
  • Le pied grec (14 % de la population), le second orteil est plus long que le premier.
  • Le pied standard  (9 % de la population)
  • Le pied égalité (23 % de la population)
  • Le pied carré (3 % de la population), les trois premiers orteils ont la même longueur.
Le pied grec et le pied standard s’adaptent bien à des chaussures à bout étroit mais tolère mal des chaussures à talons hauts.
Types de morphologie des pieds
Types morphologiques de pieds
 

L’arche des pieds

Types de pieds : normal, plat, creux
Types de pieds : normal, plat, creux
Selon les caractéristiques du pied, la phase d’appui plantaire diffère selon que les arches du pied sont affaissées ou cambrées ou qu’une déviation tournée vers l’intérieur ou l’extérieur affecte le pied .

 Mouvement et forme du pied

La moitié des individus ont un pied dit « universel« , la phase d’appui plantaire se fait de façon longitudinale depuis le centre du talon jusqu’au second orteil. Dans ce cas l’usure de la semelle de la chaussure est assez uniforme et il vous faut utiliser des chaussures neutres. Les chaussures neutres ne contrôlent pas le pied du coureur, bien au contraire, elles lui permettent de bouger naturellement. 45 % des individus ont un pied dit « pronateur », l’attaque au sol se fait d’avantage sur le coté extérieur du talon avec un pivotement vers l’intérieur. Il faut dans ce cas utiliser des chaussures anti-pronation afin de corriger cette faiblesse ou bien des semelles orthopédiques. Le bord extérieur de la chaussure s’use plus vite que les autres parties de la semelle. 5 % des individus ont un pied dit « supinateur« , l’attaque au sol est perpendiculaire à l’axe de la chaussure avec déroulement du pied sur le bord extérieur donc usure de la semelle à ce niveau. Les chaussures les mieux adaptées à la supination ont une forme incurvée.  Il est parfois difficile de trouver des chaussures pour les coureurs à foulée supinatrice aussi il est possible d’acheter des chaussures pour pieds universels et d’y ajouter des semelles correctrice.  

Laisser une réponse