Le Flip

Ce coup est effectué sur une balle très courte, au dessus de la table. Seul le poignet effectue le mouvement. Si la balle est coupée, il faut passer par dessous et la lifter avec le poignet. Si elle est liftée, on peut « flipper » en donnant une petite claque à la balle. C’est un coup d’attaque. Il est toujours soit très long ou très croisé. Dans le cas contraire c’est offrir une belle balle de frappe. Il est souvent utilisé à haut niveau pour remettre les services coupé à l’opposé de l’endroit où le serveur se tient (dans le cas d’un service chinois au pivot, par exemple).

A noter qu’en général, la jambe gauche est en avant (pour les droitiers), alors que pour le flip, c’est la jambe droite qui doit avancer et se placer sous la table, en effet cela permet d’avoir plus de force et un bras « plus long » afin de mieux toucher la balle. Chez certains pongistes, on est très près de la table « on avance les pieds sous la table » et on place la balle en diagonale ou sur le ventre. Il faut penser à s’écarter rapidement de la table pour enchaîner.

 

Voorhand flip

 

En conclusion

Utilisé sur une balle courte de l’adversaire, le FLIP permet de prendre l’initiative du jeu. C’est en quelque sorte un coup d’attaque sur balle courte. Toutefois la balle étant basse il est difficile de mettre beaucoup de puissance, le placement sera donc déterminant pour avoir une bonne efficacité.

Laisser une réponse