Tennis de table : Le top spin

Le top spin

Variante apparue avec les raquettes à mousse synthétique, ce coup consiste à « frotter » la balle de bas en haut de manière à imprimer à la balle une rotation d’arrière en avant, c’est-à-dire que le contact entre la raquette et la balle soit le plus long possible grâce à un ample mouvement de « brosse ». Un « bon top spin » est un compromis entre frotter la balle le plus fin possible et une accélération au moment de l’impact. Si la raquette possède un revêtement adhérent, la balle va tournoyer en prenant une trajectoire parabolique : après être montée, elle va plonger très rapidement et accélérer en touchant la table, ce qui est déstabilisant pour l’adversaire. Pour renvoyer la balle sur la table, celui-ci est obligé de « fermer » l’angle de sa raquette, sinon la balle repart en montant encore plus (à cause de l’effet lifté) et sort.

Phases du top spin

En général, lorsqu’un joueur reçoit une balle coupée longue, il renvoie en top spin. Il existe deux principaux types de top spin :

le top spin « rotation »:

La rotation imprimée à la balle est très grande, la balle n’est pas très rapide, mais sa trajectoire est très courbée, plongeante. Ce type de coup est en principe effectué sur une balle coupée, pour inverser la rotation de la balle. Si l’adversaire ne fait pas attention à l’angle d’inclinaison de sa raquette, la balle peut monter et sortir de la table très facilement.

le top spin « frappé »:

  Ici, la rotation imprimée à la balle est moindre, mais la vitesse plus élevée. C’est quasiment une « frappe » (cf. ci-dessous). A noter qu’il existe un coup appelé un « contre top spin ». Lorsqu’un joueur effectue un top spin, son adversaire peut effectuer un autre top spin (s’il en a le temps), c’est un coup de contre-attaque.

Top Spin coup droit

Top Spin en revers

Leçon de frappe Topspin et blocage

Leçon de frappe en revers Topspin et blocage

Laisser une réponse